QUAND LES RUNES MONTRENT LES DENTS

vamporantha
Illustration basée sur la couverture de Vampire: la Mascarade, cinquième édition, par Tomas Arfert. © White Wolf, Mōdiphiüs, Arkhane Asylum.

Je n’ai presque jamais joué à Vampire: la Mascarade (une ou deux parties il y a « quelques années », quand le président de la république française s’appelait François Mitterrand). Récemment, le Kit d’introduction (cinquième édition, 2019) m’a fait de l’œil. J’y ai découvert la règle du « triomphe brutal », décrite en ces termes:

Lorsque vous réussissez un critique et qu’au moins un des « 10 » a été obtenu par l’un des dés de Soif, la nature vampirique du personnage (aussi appelée « la Bête ») se manifeste. Vous obtenez deux réussites supplémentaires mais vous commettez l’action comme un vampire: vous tuez une personne que vous tentiez simplement de maîtriser, vous montrez les crocs devant quelqu’un que vous tentiez d’intimider, vous buvez le sang d’une personne que vous tentiez de séduire ou simplement d’évaluer, etc. (…) Si vous n’arrivez pas à trouver une situation appropriée, le jet échoue, la Bête ayant embrouillé les actions du vampire.

Voilà qui est inspirant.

Lire la suite