VERS LE SUD – 1 (work in progress)

Après quelques années passées à tester des bouts de The Coming Storm, je me tourne à présent vers un projet plus personnel : la préparation d’une (sans doute mini) campagne pour des personnages de la culture doraddi, dans la région du Kothar, en Pamaltéla, « l’autre » continent de Glorantha, qui à l’époque de Chaosium et jusque dans les années 1990, fut le terrain de jeu privilégié de Sandy Petersen plutôt que de Greg Stafford, beaucoup plus investi dans sa chère Génertéla.

Écrire pour Pamaltéla me permet de mettre à l’épreuve l’utilité du Guide to Glorantha. Si des sources existaient auparavant (Tales of the Reaching Moon #11, le work-in-progress The Missing Lands, désormais indisponible et de toute façon obsolète, etc.), le fait est qu’elles étaient loin d’être aussi synthétiques et développées que le contenu du Guide. À ce jour, j’ai travaillé avec le chapitre sur la culture doraddi (pp. 22-25), ceux sur Jolar et Kothar (pp. 576-599) et le texte consacré aux Artmali dans Unique Mysteries of Glorantha (p. 642). Certes, de fil en aiguille, la lecture de ces pages conduit inévitablement à d’autres parties du Guide (par exemple, à partir du moment où on commence à s’intéresser au « retour des Artmali » – un des thèmes pamaltéliens de la Guerre des Héros – on se retrouve vite sur la trace des Zaranistangi, de Teshnos et de l’Épée Rouge).

Voici, conçue à l’aide du logiciel XMind, une carte mentale – au format jpeg mais je peux vous passer la version xmind sur simple demande – qui révèle la structure sous-jacente du texte des chapitres sur les Doraddi, Jolar et Kothar. Ma version personnelle est un tout petit peu plus détaillée mais j’ai préféré poster ici une version en partie « repliée » pour ne pas spoiler le contenu du Guide, même si en réalité je ne pense pas que ce document soit exploitable sans avoir ledit Guide sous les yeux :

(Cliquez pour agrandir)

(Cliquez pour agrandir)

Le thème

J’ai ensuite réfléchi au thème de la campagne, qui peut se résumer de la manière suivante :

Les PJ sont des Doraddi (ou Agimori) de la lignée XXX, de la tribu XXX. Nomades établissant leur campement au gré de leurs besoins – essentiellement déterminés par la recherche de nourriture et certains rassemblements tribaux d’ordre culturel et religieux – ils pratiquent le commerce avec les convois de wagons géants de l’Empire de Kresh, et contribuent à la protection de ce dernier en luttant contre ses ennemis : les Doraddi de la Confédération d’Arbennan originaires de Jolar à l’ouest, les guerriers du culte de Vangono, les bandes de pillards telles que celle du célèbre Violet Yahkarya, sans oublier les incursions de monstres chaotiques en provenance de l’infernal désert de Nargan au sud.

Les personnages

Enfin, voici quelques notes de travail sur la création de personnages pour cette campagne :

Les Doraddi font remonter leur généalogie jusqu’à un ancêtre mythique, une femme qui a le titre de Première Buveuse et qui est associée à une plante des savanes de Kothar. Cette plante est au fondement de l’identité du groupe : une grande partie de ses rites et de ses activités sociales s’y rapportent.

Toutefois, ce lien n’implique pas la présence durable en un territoire donné : les Doraddi sont des nomades qui parcourent des terres à faible densité démographique où la nourriture et le gibier, généralement, abondent. C’est une différence très importante avec les clans orlanthi auxquels appartiennent les PJ de la Colymar Campaign (clan Orlmarth) ou de The Coming Storm (clan des Vaches Rouges). La principale conséquence, c’est qu’une ressource comme Richesse (Wealth) n’a aucune raison d’être : les Doraddi n’accumulent ni outils, ni bétail, ni demeures.

La procédure de création de communauté utilisée ici prend donc appui sur les règles de Heroquest Glorantha (pp. 119-130) mais s’écarte de celle de Sartar : Kingdom of Heroes.

Les ressources communautaires.

Réputation. Elle est associée à la fois à la lignée et aux actes du groupe proprement dit. Les actes de bravoure et de générosité la font augmenter, les prises de risque inconsidérées et les trahisons la font diminuer. C’est une ressource qui est mobilisable pour se faire aider ou craindre, obtenir des faveurs ou trouver des solutions diplomatiques aux situations de crise. La Réputation est fortement corrélée à la conformité ou non-conformité des actes du groupe avec les valeurs des Dorradi : loyauté, modestie, partage, respect des anciens. Dans le cadre de cette campagne, elle traduit aussi l’état des relations avec les autorités du Kresh.

Magie. Les ressources magiques renvoient à la fois aux esprits – esprits des ancêtres depuis la Première Buveuse, esprits de la nature – et aux divinités du panthéon de Pamalt. Dans la mesure où le culte de Vangono est un adversaire du Kresh, auquel la communauté est alliée, les PJ n’ont pas accès à ce culte.

Moral. Cette ressource est identique à la description de HG p. 120. Elle correspond donc au degré de cohésion interne du groupe mais aussi, dans le cadre de cette campagne, à sa capacité à subvenir à ses besoins. Puisqu’il n’y a pas de ressource de type Richesse, c’est le Moral qui augmente ou diminue selon le résultat de la chasse, de la cueillette et, le cas échéant, des récoltes fournies par les jardins temporaires, ainsi qu’en fonction des échanges accomplis avec le Kresh.

Défense. Cette ressource est un peu l’équivalent de Guerre dans HG, à la différence que la guerre est peu présente dans le quotidien des Doraddi. Elle mesure donc en fait la capacité à mobiliser des hommes (plutôt) et des femmes (aussi) pour prendre les armes quand il le faut, et assurer la protection du groupe contre les menaces que représentent les bêtes sauvages, les monstres, les bandes de pillards, ou pour contribuer à la lutte contre la confédération d’Arbennan.

Répartition des scores : 12M, 9M, 18, 12

Les occupations typiques

Chaman/-e
Spirit-talker
Prêtre/-sse
Chasseur (inclut la pêche)
Femme / Homme-Plante (cueillette / jardinage)
Femme / Homme-Animal (soins, reproduction, nourriture, exploitation)
Éclaireur/-se (explorateur, patrouilleur)
Gardien (caretaker du campement, « guerrier »)
Conteur/-se (skald + lawspeaker + négociant avec le Kresh + diplomate)
Soigneur/-se

Les personnages sont a priori des Doraddi. L’un peut être un Veldang, ou un membre détaché (pour quelle raison ?) d’un convoi du Kresh, ou encore un Jelmre.

À suivre, avec notamment le questionnaire de création de communauté, qui va demander pas mal de travail et pour lequel j’utiliserai les données mythologiques et historiques fournies dans Revealed Mythologies.

Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s