SWENVILLE

Gianni a récemment proposé dans son fanzine The Hanging Garden n°4 une description de Swenville (Swenstown), à la frontière de Sartar et des plaines de Prax.

Cette cité de mille habitants dont la population peut tripler lors de la tenue d’un marché constitue un sandbox très évocateur : géographie, organisation sociale, économique, politique et religieuse, PNJ importants à profusion, rien ne manque. Ceux qui aiment faire intervenir le hasard dans leurs parties seront servis grâce aux nombreuses tables de rencontres élaborées dans un style old school qui, je crois, est cher à Gianni.

Peut-être suis-je contaminé par l’excitation ambiante autour de Star Wars : Le Réveil de la Force mais je trouve à cette Swenville un petit air de Bordure Extérieure / Tatooine / Mos Eisley. Jabba et son gang y seraient remplacés par des cultistes de Krarsht et le trafic de hazia. Il y a même des agents de l’Empire qui traînent dans le coin.

J’ai apprécié en particulier la qualité des PNJ et leur historique soigné. Deux personnages féminins m’ont particulièrement plu : Proiecta Interia, qui partage manifestement avec l’auteur un goût pour les langues, et Berenella, qui m’a fait penser à une version « adulte » et gloranthisée de l’excellente Karaba dans Kirikou et la sorcière.

C’est un apport non négligeable à Glorantha que ce quatrième opus de The Hanging Garden car Swenville était finalement peu décrite jusqu’ici :

  • Une très brève notice dans le Guide.
  • Quelques références dans Sartar : Kingdom of Heroes (je note que le personnage de la missionnaire lunaire Ellig Jambes-Vertes, évoqué p. 239, n’est pas repris par Gianni).
  • Dans le Sartar Companion p. 123, on apprend que c’est à Swenville que doit naître l’enfant de Biturian Varosh et Norayeep, et pp. 240-242, on découvre (avec horreur, bien entendu) que la Chauve-Souris Pourpre y fait escale fin 1619.

Cet article m’a donné envie de relire la description de Sartar qu’avait proposée l’excellent Guillaume Fournier dans Tatou n°2, en 1989. À l’époque, âgé de quatorze ans, je découvrais Runequest et le moindre bout de description un peu approfondi et en français d’un coin de Glorantha me mettait dans un état proche de l’Ohio : autant dire que je garde un souvenir ému de tout le travail accompli par les auteurs des premiers Tatou, qui allaient fonder Multisim peu de temps après (il y a un an, j’ai mis la main sur les trois premiers numéros de Tatou, que j’avais perdus au fil du temps, via une transaction avec un vendeur sur eBay qui s’est révélé être Jean-Marie Noël, le maquettiste de Casus Belli première époque, qui était aussi celui des premiers numéros de Tatou).

Je reproduis ci-dessous quelques extraits de l’article sur Sartar, incluant le paragraphe sur Swenville mais aussi une liste des tribus de Sartar avec leur roi telles qu’un amateur français de Glorantha pouvait les imaginer à l’époque, quand les informations détaillées à ce sujet étaient difficiles d’accès ou encore inexistantes. Dans cette liste, seule la tribu Colymar demeure « canonique » (à l’exception du roi, Mornoir), tous les autres noms sont inventés par l’auteur, manifestement inspiré par les peuples de la Gaule celtique que Jaworski met aujourd’hui en scène dans sa trilogie Rois du monde.

C’est peu dire que cet article m’avait enflammé l’imagination à l’époque…

Illustration de Yves Corriger pour la couverture de Tatou n°2, mars 1989, Oriflam.

Illustration de Yves Corriger pour la couverture de Tatou n°2, mars 1989, Oriflam.

Extrait de "Sartar", Guillaume Fournier, Tatou n°2, p. 14.

Extrait de « Sartar », Guillaume Fournier, Tatou n°2, p. 14.

Évocation de Swenville dans le même article, p. 16.

Évocation de Swenville dans le même article.

Cet article, publié dans Aides de jeu, La vie des fanzines, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s