Echos du WoG : les Orlanthis

Jeff Richard, 24/4/2010:

Si votre campagne met en scène des communautés ordonnées, strictement hiérarchisées, avec plein de fermiers paisibles gouvernés par des élites cultivées, les Orlanthis ne sont définitivement pas faits pour vous. Ils forment un peuple « héroïque », dans la droite ligne des héros de L’Iliade, Beowulf, les Táin Bó Cúailnge ou la Volsunga saga. Ils sont destinés à lutter contre la Destruction du Monde (comme ils l’ont déjà fait lors de la Bataille de l’Unité, les Guerres de Gbaji, contre les Mauvais Empires et, désormais, contre la Déesse Rouge). D’une loyauté absolue envers leur parentèle et leurs serments, respectueux des femmes et de leur magie (n’oubliez pas que les Orlanthis considèrent Ernalda comme l’être magique le plus important de Glorantha), l’idée que les Sartarites se font d’une bonne vie, c’est avoir des terres et des troupeaux qui vous permettent de vous en sortir, vous, vos proches, vos amis et vos partisans, sans avoir besoin de seigneurs que vous n’avez pas choisis.

Cet article a été publié dans Echos du WoG. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Echos du WoG : les Orlanthis

  1. Hervé CARTEAU dit :

    Si vous souhaitez jouer dans un univers de paysans malpropres, tempêtueux et attachant plus d’importance aux pis de leurs vaches qu’à ceux de leur épouse, alors jouez des orlanthis.

    Si vous souhaitez en revanche jouer des PJ dans une culture multimillénaire très structurée, qui est en recherche permanente du contact entre l’Homme et Dieu (et/ou le Cosmos, c’est la même chose), alors les malkioni sont pour vous. Chacun à sa place et une place pour chacun, tel est leur credo, basé sur des millénaires d’histoires et de Saints Ecrits comme le Livre de l’Espérance, écrit directement par la Main de Dieu.
    Sauf que… ce n’est pas si simple chez les malkioni. Ca grouille de sectes aux enseignements contradictoires, de dirigeants (talari) veules et ambitieux, de soldats (horali) brutaux et cupides et de mages (zzaburi) soit trop éthérés – et ignorant des réalités des dronari (les travailleurs), soit cherchant à assouvir une soif de connaissances interdites.
    Le tout dans un monde techniquement assez proche de l’Empire Carolingien, avec une religion à deux niveaux : ce que savent les zzaburi – et les talari – et ce qu’en comprennent les dronari et les horali, soit un message très simplifié.
    Bref, de la matière pour jouer !

    • heort dit :

      Par la Tempête, exterminez-moi ces sorciers décadents !!!
      :-)))
      (Mes joueurs ont sélectionné « les sorciers occidentaux » comme un des ennemis ancestraux de leur clan, Hervé –> il faudrait que quelques-uns de nos persos respectifs se croisent… ;-)).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s