Ingolf, l’Ami du Dragon

Voici une traduction (pdf) du texte Ingolf Dragonfriend publié dans la rubrique Myth of the Month du site de Moon Design.

Il s’agit de compléments et précisions relatifs au texte La saga d’Ingolf Ami des Dragons que vous trouverez aux pages 196-199 du Roi de Sartar. C’est donc un mythe qui se rapporte à la vie d’un héros Orlanthi au temps de l’Empire des Amis des Wyrms, au 2nd Âge de Glorantha. Nul doute qu’il fournira des éléments d’inspiration précieux à tous ceux qui souhaitent développer des intrigues autour, par exemple, des liens entre Argrath et les Dragons au cours de la Guerre des Héros du 3ème Âge.

Pour information, j’hésitais sur la traduction de la phrase suivante :

When done properly, these allowed a person to temporarily acquire draconic traits that were to be used only in times of meditation and ritual sheddings.

« Shed » peut aussi bien désigner la mue du serpent (« the snake sheds its skin ») qu’un sacrifice de sang (« to shed blood », verser son sang). Comme j’hésitais, j’ai demandé conseil à Jeff Richard, qui m’a confirmé que la première option était la bonne. Voici sa réponse, qui apporte quelques précisions supplémentaires :

Quand un mystique draconique atteignait un plus haut niveau de conscience, il se séparait de son ancienne forme, révélant son pouvoir draconique, avant de reprendre sa forme originale. C’est seulement à cette occasion ou pendant les périodes de méditation qu’un mystique révélait son moi draconique.

Cet article a été publié dans Traductions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s